2010 septembre | AA's blog

Monthly Archives: septembre 2010

Pissaladière, ma version

Hello,Il y a peu de temps, j’ai acheté des anchois à un commerçant de la nouvelle halle du quartier. Généreux, le gars m’en a vendu une bonne barquette, trop pour ce que j’avais prévu. Donc j’ai cherché une recette sympa pour les utiliser, et je suis tombée sur la pissaladière.J’ai fait une pâte à pain pour le fond de la tarte :- 250g de farine,- 125 mL d’eau tiède,- 1/2 cc de sucre,- 2 cs d’huile d’olive,- 1 petite cc de levurePendant que la MAP me pétrit mon pain, je coupe en morceaux 2 ou 3 oignons (ici, des violets), que je fais d’abord dorer dans un peu d’huile d’olive, puis compoter dans un fond d’eau.Après, on étale la pâte, on ajoute la compote d’oignons, des anchois, et hop, au four, à 200°C pour un petit quart d’heure.

Et voilà le travail :

Très simple et sympa.A bientôt pour un rapide post sur une nouvelle pochette pour bébé, faite toujours le même modèle.AARendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Trousse en patchwork pour bébé

Bonjour à tous,

J’ai acheté le livre « I heart Patchwork » sur Amazon. C’est un livre américain, qui présente quelques projets de petits trucs en patchwork. Il y avait notamment cette trousse qui me faisait de l’oeil :

Du coup, je me suis dit que le bébé pour qui j’avais déjà travaillé sur la couverture en patchwork, allait apprécier une petite trousse faite avec les mêmes tissus.
J’ai sorti mon matos à Scrap pour découper, mes chutes de tissus roses Tilda, et du lin d’origine suédoise, et j’ai attaqué le corps de la trousse, avec des carrés de 2,5×2,5 inch. Avec mes règles de scrapbooking américaines, travailler en inch ne me fait plus peur, j’ai pu respecter toutes les mesures données dans le livre.

Un traduction plus tard – qui savait que Fusible Fleece, ca veut dire « molleton thermocollant » ? (à part Google ?) – j’ai sorti une chute de ce molleton révolutionnaire, rajouté des rectangles et voilà le travail :

On ajoute la fermeture éclaire, trouvée chez Belle-Maman :

Et on fait, non sans peur, des beaux coins :

Et là, on se dit que c’est fini.

Mais comme d’habitude, il ne faut pas crier victoire trop tot, on est en train de zapper la doublure. En effet, à l’intérieur, il y avait une double. Pour la faire, on découpe un rectangle, lui forme des beaux coins comme à la pochette, et on la coud… à la main.

Moins fun tout de suite, mais je commence à maitriser aussi la couture manuelle :Photo prise dans le jardin quand je l’ai offerte

Les finitions sont pas trop mauvaises:

Une petite dernière pour finir :

Au final, je suis très satisfaite, et je pense que ce modèle va être réutilisé souvent !

Notamment, pour les deux bébés à qui je n’ai encore rien offert… mais je brode leurs prénoms avant, donc il va falloir être patient !

A bientot

AARendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !