Et si je faisais dans le #ZeroDechet ? | AA's blog

Et si je faisais dans le #ZeroDechet ?

Bonjour à tous,

Nouveau délire de la rentrée : réduire mes déchets !

J’ai commencé par lire le livre de la Famille Zéro Déchet. Il est pas mal, il aide à imaginer le travail. Je le garde précieusement pour l’offrir à quelqu’un à Noël !

au grès de mes balades sur Internet, je me suis retrouvée sur le très bon blog Camille se lance, qui a une section Zéro Déchets (ZD pour les intimes).

Si je reprends ses conseils, ça donne ça :

« APPRENEZ À DIRE (GENTIMENT) NON À VOTRE BOULANGER. »

Ah oui, ça parait tout con. Je suis un peu comme Camille, faut juste que je me lance!

COLLEZ UN STOP-PUB SUR VOTRE BOÎTE AUX LETTRES.

Ca fait longtemps que j’y pense.. Yakafokon, comme on dit.

FAITES PIPI DANS VOTRE DOUCHE.

Oui mais non.

FAITES DU MÉNAGE DANS VOTRE BOÎTE MAIL.

Pour une fois qu’on parle de la pollution due au stockage inutile de données! Je fais déjà mais pas assez.

AYEZ TOUJOURS UN OU DEUX SACS EN TISSU AVEC VOUS QUAND VOUS FAITES VOS COURSES.

J’y suis presque 😉

ARRÊTEZ DONC D’ACHETER DES LINGETTES.

J’en achète déjà pas.

REMPLACEZ LE SOPALIN PAR UNE ALTERNATIVE RÉUTILISABLE

Le plus compliqué va être de faire comprendre à Môsieur qu’on va abandonner le sopalin.

REMPLACEZ VOS LINGETTES DÉMAQUILLANTES JETABLES PAR UNE ALTERNATIVE RÉUTILISABLE

Je le fais depuis déjà plusieurs années, comme l’atteste mon article : Coton démaquillant lavables à coudre. Je me suis refait une série récemment, des + grands (environ 10*10 cm). J’utilise que ça.

DITES NON UNE BONNE FOIS POUR TOUTE À LA VAISSELLE JETABLE

C’est aussi déjà le cas. Je déteste la vaisselle jetable, j’ai des gobelets, assiettes, bols en plastique pour enfant, que j’utilise si nécessaire. Et je mets le tout au lave-vaisselle en rentrant 🙂

SURVEILLEZ LA COMPOSITION DE VOS PRODUITS DE GOMMAGE

Euh, voire de tous les produits cosmétiques/maison, non?

Dans ce domaine, je fais déjà quelque chose: j’utilise de la lessive faite maison à partir de savon de Marseille, du vinaigre blanc en guise d’adoucissant, et ma machine à vapeur pour nettoyer les sols.

PASSEZ À UNE BROSSE À DENT EN BAMBOU

Ah oui à tester.

ESSAYEZ DE REMPLACER VOTRE BRIQUE DE JUS DE FRUIT DU MATIN

Camille conseille un fruit (en effet c’est la meilleure solution) mais je pense plutot opter pour une bouteille en verre. Le verre est super recyclable 🙂

 

Ce que je fais sinon :

  • Je roule avec un véhicule électrique. Je sais, je pollue quand même car j’utilise de l’électricité (donc du nucléaire..) mais au moins, je ne produis pas de CO2 localement, je n’utilise pas de pétrole, et aussi, je ne pollue pas sonorement ! La pollution sonore, quand est-ce qu’on en parle?? Imaginez votre ville, sans le bruit des voitures (ou presque).
  • Je vais à la cueillette. Avec mes Tuperware !
  • Je couds mes vêtements (un peu, en tout cas mes nouveaux car je n’achète plus de neuf pour moi). Donc mes (nouvelles) fringues ne sont pas cousues par un enfant au Blangadesh, nanananère. Pour aller plus loin, faudrait que j’achète du tissu made in France.
  • J’achète en Troc et Puces. Bon, ok, j’achète trop dans la vie mais j’adore faire les vide greniers, surtout pour les enfants. Les fringues /  jeux de société / puzzle sont souvent à des prix défiants toute concurrence et dans un état nickel (j’achète que du quasi neuf en fait..)

A venir :

  • Acheter en vrac, dans un sac en tissus. Je vais me lancer, faut juste que je fasse le tour des magasins bio pour voir ce qu’ils ont en vrac. Faisabilité : semble possible, au moins ponctuellement.
  • Acheter tous mes fruits / légumes à la cueillette, et en hiver, y acheter les bocaux pour les soutenir. C’est sur mon chemin du retour du travail, donc pas trop d’excuse. Faisabilité : pareil
  • Installer un composteur. J’ai le choix, soit dans la copro (mais faut se mettre d’accord avec les autres..) soit dans mon mini jardin (mais ça peut revenir cher, comme exemple avec ce lombricomposteur français)
  • Donner des compote à boire dans une gourde à mes enfants. Faisabilité : semble possible. A voir si les bestioles apprécient ou pas. Ce modèle me semble pas mal.
  • Faire les goûter maison, et la brioche du matin aussi. Faisabilité : à vérifier.. je peux au moins acheter la brioche (tranchée) chez mon boulanger et lui demander de me la mettre dans ma boite. Zéro Déchet.

Aller hop, au boulot!

AA

Rendez-vous sur Hellocoton !
  1. Bonnes initiatives !
    Je dois aussi faire des efforts, mais déjà, nous, les anciens, avons des habitudes sans déchets.
    Autrefois nous avions nos traditionnels gants de toilette, qui furent abandonnés, je ne sais pas pourquoi. Je les utilise toujours, les change à chaque toilette, et je ne me lave qu’avec une savonnette (emballée à l’achat dans une boîte en carton ou un papier recyclable).
    Le compost, indispensable, il suffit d’une petite caisse en bois sans fond posée sur la terre, pas besoin de lombrics, ils arrivent naturellement du sol et font le travail.
    Je récupère un maximum de textiles pour faire des chiffons, ce qui remplace bien le sopalin. Ensuite je fais chaque semaine une lessive de chiffons, qui consomme de l’eau bien sûr, mais par ailleurs, on a un récupérateur d’eau de pluie, et j’arrose les fleurs avec l’eau de lavage des légumes.
    Un fruit le matin apporte beaucoup moins de sucre qu’un verre de jus ! L’hiver je prépare deux fois par semaine une grande soupe maison de légumes, qui dure trois jours, pas de briques, et économie d’énergie !
    Il faut profiter des champignons en forêt à l’automne, sans déchets, et la congélation peut durer un an sans altérer leur goût.
    Il faudrait lire le Larousse Ménager des années vingt, c’est une mine de conseils zéro déchets !

Leave a Comment


NOTE - You can use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>